1929, la création

« 7 Novembre 1929. Les Jeunes d’Erbray. Objet : éducation populaire. Siège : au Cercle, à Erbray (Loire-Inférieure). ». C’est par ces termes parus dans le Journal Officiel de la République française du 17 Novembre 1929 que débute l’histoire des Jeunes d’Erbray. Son premier président est alors M. Joseph Ménard. L’objectif principal de l’association n’est pas, à l’origine, la pratique du football mais l’éducation populaire, c’est-à-dire la promotion d’une éducation visant à l’amélioration du système social, en dehors des structures traditionnelles d’enseignement. De cette période, peu d’informations nous sont parvenues et après plusieurs années de mise en veille à cause de la Seconde Guerre Mondiale, M. Michel de Pontbriand relance le club.

1942, la relance

Le 20 Février 1942, le club est relancé par M. De Pontbriand, maire d’Erbray, et M. Pinel, Directeur de l’école publique du bourg, sur un terrain loué à M. Aristide Gérard à l’emplacement du terrain des sports actuel, mais de moindre superficie.

Déclaration de création de l’Association :

« Il est formé une association ayant pour objet l’éducation populaire des jeunes gens pour l’enseignement des exercices physiques, gymnastique, athlétisme, football et des cours agricoles.

Son siège social est à Erbray, Loire-Inférieure, sa durée sera illimitée. Elle prend le nom de Jeunes d’Erbray. L’association est administrée par sept membres élus pour 2 ans par l’assemblée générale. Ces fonctions sont gratuites.

La direction de cette société se compose d’un président, M. Michel de Pontbriant ; 2 vices-présidents, M. Ferdinand Piemont et Edouard Segretin ; d’un secrétaire, Georges Loyet ; d’un trésorier, Théophile Rétif, et de deux assesseurs, Benoni Faucheux et Gabriel Belay.

Pour être membre de l’association, il faut être agréé par le conseil d’administration qui règlera les engagements à souscrire, payer une cotisation annuelle de (chiffre illisible) francs. Le conseil d’administration peut prononcer la radiation d’un membre de l’association, lequel est toujours appelé à fournir des explications sur les motifs entourant sa radiation.

L’assemblée Générale de l’association se réunit tous les ans ou chaque fois qu’elle est convoquée par le conseil d’administration. Il sera fait à chaque assemblée générale un compte rendu par le secrétaire générale des résultats obtenus Physiques et Moraux permettront de juger de la bonne marche de la société. Les réunions sportifs, les cours agricoles, les séances littéraires, les conférences sociales, morales se fendent de faire sans l’assentiment de la direction.

Le Président ou un membre délégué par le Conseil représentera l’association en partie et dans tous les actes de la vie civile ainsi que dans toutes les formalités de déclaration publique.

Les statuts peuvent être modifiés ou la dissolution de l’association peut être prononcée par une assemblée générale. Cette assemblée statuera à la majorité de la moitié des membres présents. Les membres du conseil ont dans ce cas droit à 2 voix chacun contre une aux membres actifs. En cas de dissolution, l’assemblée désigne un ou plusieurs membres pour la liquidation des biens de la société.

Le président, De Pontbriand »

 

Le club n’est alors composé que d’une seule équipe concourant dans un championnat à cinq équipes : Saint-Julien de Vouvantes, Issé, Moisdon la Rivière, la Chapelle Glain et Erbray. À cette époque, les déplacements étaient régulièrement effectués à bicyclette !

Années 1960 et 1970, un nouvel élan

Michel de Pontbriand reste à la tête du club pendant 21 ans. Après plusieurs années de léthargie, le club est relancé en 1963 par Joël Jan, instituteur. C’est sous sa houlette que sont créées, en 1964, deux équipes séniors ainsi que des équipes minimes et cadets, sur un terrain provisoire qui se situait alors à la Touche.

Le 5 octobre 1968, le bureau des Jeunes d’Erbray réuni en assemblée générale décide à l’unanimité de ses membres, de nommer membre d’honneur à vie M. Rodolphe Ballester pour « ses bons et loyaux services ». Joël Jan reste à la tête du club jusqu’en 1969, date à laquelle il laisse sa place à M. Léon Moulin (1969-1971) puis à M. Claude Halet (1971-1972).

 Le 13 août 1972, M. Joseph Barré devient le nouveau président des Jeunes d’Erbray. Le bureau est alors composé de :

  • Vice-présidents :

  • Paul Renaud

  • Gilles Delaunay

  • Secrétaire : Michel Cherhal

  • Trésorier : Louis Bourdel

  • Membres : Hubert Rétif et Marcel Barbé

La section sénior se compose de trois équipes : l’équipe A évolue en 2e division, l’équipe B en Promotion de 3e Division et l’équipe C en Promotion de 4e Division. À noter que pour la saison 1972/1973, l’équipe A termine première de son groupe, tout comme l’équipe C. L’équipe B finit quant à elle la saison à la 5e place.

Concernant la section jeune, il faut ajouter aux équipes « cadets » et « minimes » la création d’équipes en « pupilles » et « poussins ».

En 1974, M. Joseph Barré cède sa place à M. Marcel Étienne. Cette nouvelle saison 1974/1975 est marquée par la création d’une quatrième équipe sénior, qui évolue dans le groupe D de Cinquième Division.

Un effectif pléthorique

Pendant la saison 1975/1976, les Jeunes d’Erbray peuvent compter sur un effectif de 115 licenciés :

  • 60 séniors-juniors

  • 12 cadets

  • 16 minimes

  • 15 pupilles

  • 12 poussins

L’équipe sénior « A » évolue en Promotion de Première Division et a pour responsable Joseph Barré. L’équipe est composée de : Jean-Yves Aubry ;  Jean-Luc Étienne ; Patrice Étienne ; Dominique Gobin ;  Yannick Gastineau ; Jean-Yves Cherhal ; Patrick Barré ; Didier Barré ; Gilles Rétif ; Joël Leroux ; Alain Grippay ; Bertrand Grippay ; Bernard Rétif ; Olivier Rétif et Jean-Pierre Lebossé.

L’équipe sénior « B » évolue en Promotion de Deuxième Division et a pour responsable Gilles Delaunay. L’équipe est composée de : Michel Guyon ; Christian Lebel ; Loïc Alizon ; Loïc Saulnier ; Yvon Barré ; Didier Morel ; Dominique Papin ; Paul Poulain ; Georges Bouchet ; Patrick Delaunay ; Jean-Marc Rétif ; Yvonnick Rabin et Rémy Tusseau.

L’équipe sénior « C » évolue en Troisième Division et a pour responsable Joseph Tennerel. L’équipe est composée de : Albert Rétif ;  Maurice Gicqueau ; Olivier Guerrault ; Francis Méhat ; Patrick Harrouin, Norbert Tusseau ; Hubert Boisseau ; Jean-Gille Guillard ; Gabriel Rétif ; Jean-Joseph Rétif ; Gérard Chenau ; Jean-Claude Tessier ; Dominique Tessier ; Yves Tessier et Jacques Faucheux

L’équipe sénior « D » évolue elle aussi en Troisième Division et a pour responsable Roger Coupé. L’équipe est composée de : Dominique Alix ; Régis Gobin ; Patrick Crossouard ; Raphaël Gobin ; Gilles Eveillard ; François Lamballais ; Gustave Lafuye ; Pierre Durand ; Patrick Barel ; Xavier Henry ; Gilles Aubry ; Richard Augereau ; Loïc Colou ; Yannick Coupé ; Patrice Méhat ; Loïc Cherhal et Didier Durand.

 

Deux ans après sa prise de fonction, M. Marcel Étienne passe le relai à M. Joseph Tennerel qui devient donc, en 1976, le nouveau président des Jeunes d’Erbray.

La saison 1976/1977 est marquée par la montée en première division de l’équipe sénior A, avec un bilan de seulement 3 défaites et 2 matches nuls. Cette montée s’est jouée dans la seconde partie de saison grâce à des victoires importantes, permettant de mettre de la distance avec les principaux rivaux qu’étaient Soudan et les Voltigeurs.

Durant cette saison, l’équipe fanion reçoit également le « Ballon Suze ». En 1977, un deuxième terrain est aménagé et une équipe “Junior” est créée.

Années 1980 et 1990, la confirmation

Les bons résultats de la fin des années 1970 se confirment au début de la décennie suivante. En 1981, l’équipe « A » est même récompensée par l’obtention du « ballon Pernod » pour son exploit au détriment d’une équipe mieux classée et son fair-play.

L’exploit remonte au 17 janvier 1981. Classés en 10e position, les Jeunes d’Erbray se permettent de battre le leader, Moisdon. Le dimanche précédent, en coupe du district, ils réussissent à sortir la réserve des Voltigeurs, classée en Première Division soit une division au-dessus des jaunes et verts.

L’année 1981 voit également un changement de président. Après 5 ans de bons et loyaux services, Joseph Tennerel laisse sa place à Louis Cocaud. Un an après sa prise de service, les jaunes et verts du nouveau président atteignent pour la première fois le stade des demi-finales de la coupe du district (défaite face à la Saint-Cyr d’Herbignac). 

Une première à la radio, le traditionnel tournoi de Saint-Perreux et des finales départementales…

 

 À la fin des années 1980, les Jeunes d’Erbray passent pour la première fois à la radio. Norbert Bourgine (devenu président en 1984), Patrice Étienne (entraîneur) et Michel Launay (responsable des juniors) sont les invités de l’animateur Jean-Louis Boisgard de la radio Kiss FM.

Le début de la décennie suivante est également marqué par le traditionnel déplacement au tournoi de Saint-Perreux dans le Morbihan. En 1995 notamment, les Jeunes d’Erbray « Sans nom » affrontent en finale de ce tournoi le FC Vannes, évoluant alors en National 3 (défaite 6-1).

 

Norbert Bourgine ayant laissé sa place à Xavier Henry à la tête du club en 1993, c’est sous la houlette de ce nouveau président que les sections jeunes participent et organisent plusieurs finales départementales. Tout d’abord, les benjamins des Jeunes d’Erbray participent à la finale départementale à Campbon le 21 mai 1998 et terminent à une honorable 3e place (sur 16). Quelques jours avant cette finale, les Jeunes d’Erbray avaient organisé la journée départementale des débutants (16 mai 1998).

Un an plus tard, le 16 mai 1999, le club organise les finales départementales Benjamins à 7 et à 9 et accueille plus des 400 jeunes joueurs. Si sur le plan sportif, ce sont les benjamins de la Saint Joachim Brière Sports (foot à 7) et de l’UM Penhoët (foot à 9) qui l’ont emporté, c’est surtout sur l’organisation de cette journée que les Jeunes d’Erbray se font remarquer. Les retours sont en effet dithyrambiques quant à la qualité de l’accueil des 80 bénévoles mobilisés autour de Philippe Robert, alors président de la section jeune. Michel Tronson, vice-président du District en 1999 parle même « de ce petit club, grand par la dimension bénévole et conviviale qu’il a su donner à cette fête sportive ».

Années 2000 et 2010, décennies héroïques ?

Les années 2000 démarrent sur les chapeaux de roues pour les Jeunes d’Erbray. Le dimanche 20 octobre 2002, le club atteint pour la première fois le 5e tour de la coupe de France. Après avoir éliminé Orvault, Saint-Florent-le-Vieil, Loire-Divatte et l’Églantine de Trélazé (quatre équipes de division supérieure), les Jeunes d’Erbray chutent face à Pontchâteau sur le score de 2-3 après prolongations.

Basculé en Coupe de l’Atlantique, ils vont alors parvenir jusqu’au 16e de finale qui les voit affronter l’équipe A des Voltigeurs Châteaubriant. Le match a lieu le 26 janvier 2003 et se joue devant plus de 900 spectateurs réunis au stade « de la route de Louisfert ». Malgré le soutien de ses fervents supporters, les jaunes et verts du nouveau président Michel Barel s’inclinent 5-1 face à une équipe évoluant quatre divisions au-dessus.

 Mais la saison n’est pas terminée, et mieux, elle va finir par devenir historique. Pour la première fois de son histoire, l’équipe fanion des Jeunes d’Erbray va en effet accéder à la Promotion d’Honneur en terminant deuxième du championnat derrière Machecoul.

L’équipe entraînée par Franck Poulain et dirigée par Michel Guyon et Michel Barel est alors composée de : Fréderic Rétif ; Philippe Houdayer ; Fréderic Delaunay ; Denis Mahot ; Jérémie Gatineau ; Yvan Chevalier ; Jean-Christophe Renaud ; Yohan Guérin ; Sébastien David ; Jérémy Bouchet ; Hugues Rétif ; Franck Poulain ; Jean-Sébastien Fourny et Florian Alix.

 

        Un label « bronze », une coupe du district et un sixième tour de coupe de France

 

En 2008, l’école de foot des Jeunes d’Erbray se voit récompenser par l’obtention du label « ballon bronze », mettant ainsi en avant ses efforts auprès des catégories jeunes. Ce label est renouvelé quatre ans plus tard. L’année 2009 voit arriver à la tête du club non pas un nouveau, mais une nouvelle présidente, en la personne de Marie-Marguerite Fourny.

 

Le début de la décennie suivante est marqué par plusieurs exploits à mettre en haut du palmarès du club. Le premier remonte au dimanche 3 juin 2012 qui voit, pour la première fois de son histoire, les Jeunes d’Erbray remporter la coupe du district Raymond Bouvier face à l’US Varades. Au cours d’un match fermé, Thomas Touchet débloque la situation de la tête. Le score, 1-0, ne bougera pas jusqu’à la fin de la partie. Les hommes du coach Erwan Danilo et du nouveau président Dominique Blanchard peuvent alors exulter.

Quelques mois après, les Jeunes d’Erbray réalisent leur deuxième exploit de la décennie en atteignant le 6e tour de la Coupe de France, à l’occasion de la saison 2012/2013. Le dimanche 14 octobre 2012, l’équipe fanion reçoit l’ogre vendéen du FC Challans évoluant alors en DH, soit quatre division au-dessus des jaunes et verts. Après un peu plus d’une demi-heure de jeu, les Jeunes d’Erbray mènent déjà 2 à 0 grâce à des réalisations de Corentin Herbette et Aurélien Goubaud. Les locaux encaissent alors trois buts en quinze minutes (un avant la pause puis deux au cours du premier quart d’heure de la seconde période). Mais Samuel Gaigeard réduit le score avant que François Delannée ne vienne faire chavirer le stade municipal pendant les prolongations. Score final : 4-3 !

 

Quinze jours après cet exploit, les jaunes et verts affrontent l’USSA Vertou, alors leader de CFA2. Cette fois, le miracle n’a pas lieu et les Jeunes d’Erbray s’inclinent 2-0 pour ce 6e tour de Coupe de France. L’équipe est alors composée de : Alexandre Aubry ; Steven Fert ; Antoine Loison ; Ronan Bruhay ; Yves-Antoine Cherhal ; Vincent Dauvé ; Corentin Herbette ; Thomas Touchet ; Aurélien Goubaud ; Landry Gommé ; Vincent Gaigeard ; Fréderic Aillerie ; François Delannée et Samuel Gaigeard.

Cette saison 2012/2013 déjà historique aurait pu l’être davantage puisque l’équipe « A » participe pour la deuxième fois d’affilée à la finale de la coupe du district. Mais le rêve du doublé en coupe s’envole après la défaite 1-0 face à la réserve de Saint-Herblain.

La dernière chose notable réalisée par les Jeunes d’Erbray est la montée en Troisième Division de l’équipe réserve lors de la saison 2018/2019.

 

 Les Jeunes d’Erbray, ça n’est pas uniquement du football…

 

Si aujourd’hui le nom de « Jeunes d’Erbray » est associé au football, il n’en a pas toujours été ainsi. Dès 1973, une section Volley-Ball est créée, comprenant alors 11 licenciées féminins et 6 non licenciées. Pendant de nombreuses années, l’effectif va tourner autour d’une cinquantaine de licenciés répartis en cinq équipes jeunes, séniors et loisirs.

À noter qu’en 1999, l’équipe sénior féminine atteint la Régionale 2 en  ayant fait toute la saison en tête de leur championnat de Départementale 1 (seulement deux défaites) avec uniquement huit joueuses : Marina Bernard ; Nathalie Bouju ; Lisa Bureau ; Sophie Coué ; Sylvie Gratesac ; Manuela Jolivet ; Claudia Lambert et Delphine Lefeuvre. L’entraîneur était alors Pascal Chapeau et le président Yves Bernard.

Une section « ping pong » a même été créée en 1977. Comprenant une quinzaine de joueurs, elle était animée par M. Lafontaine, instituteur à Erbray.